ABCDEFGHJKLMNOPRSTUZ
Accords de paix d’Arusha -  Négociés à Arusha, en Tanzanie, ces accords ont été signés en 1993 entre le FPR et le gouvernement rwandais dit de «coalition», rassemblant l’ancien parti unique et les partis de l’opposition non armée. Ces accords prévoyaient notamment le partage du pouvoir entre les différents partis politiques et la transition chargée de conduire aux élections ainsi que l’intégration des combattants du FPR dans la future armée nationale.
Afrique subsaharienne -  Partie de l'Afrique située au sud du Sahara. Elle comprend 48 pays répartis en 4 régions : Afrique de l’Ouest, Afrique centrale, Afrique de l’Est et Afrique australe.
Agathe Uwilingiyimana -  Premier ministre rwandais du gouvernement en exercice au début du génocide. Elle fut exécutée le premier jour du génocide ainsi que les 10 Casques bleus belges qui assuraient sa sécurité.
Akazu -  « Maisonnée » ou « petite maison » en kinyarwanda, l’Akazu désigne un groupe de proches de l’ancien président Habyarimana et de sa femme. Véritable réseau d’influence, l’Akazu contrôlait le pays à tous les niveaux : politique, militaire et économique.
altérité -  Du latin alter, « autre ». L’altérité est un concept philosophique qui désigne le caractère de ce qui est autre. L’antonyme de l’altérité est l’identité.
anthropométrie -  Ensemble de techniques de mesure des différents éléments du corps humain qui ont permis de créer des classifications. Elle a été utilisée en anthropologie et dans le domaine judiciaire.
autochtone -  Personne originaire du pays qu’elle habite. Les peuples autochtones, ou peuples indigènes, sont « les descendants de ceux qui habitaient dans un pays ou une région géographique à l'époque où des groupes de population de cultures ou d'origines ethniques différentes y sont arrivés et sont devenus par la suite prédominants, par la conquête, l'occupation, la colonisation ou d'autres moyens ». (Haut-commissariat aux droits de l'homme)
Bantou  -  Groupe linguistique regroupant une grande partie des populations de l’Afrique subsaharienne parlant les langues dites bantoues.
bouc émissaire  -  Le bouc émissaire est rendu responsable de toutes les fautes par les membres d’un groupe. Cette personne ou ce groupe minorisé est souvent choisi et « sacrifié » par les autres pour gérer leurs difficultés et libérer leurs propres tensions (exemple : les chômeurs ou les étrangers considérés comme responsables de la crise).
Casques bleus -  Force de maintien de la paix de l'ONU couramment appelée Casques bleus en référence à la couleur de leur casque. Envoyée dans des zones de conflits pour protéger les populations civiles ou encore servir de force d'interposition, cette force est constituée de militaires prêtés par des pays membres de l'ONU. En 1994, au Rwanda, 10 Casques bleus belges participant à la MINUAR furent exécutés par l’armée rwandaise alors qu’ils assuraient la sécurité du Premier ministre.
citoyen -  Du latin civitas signifiant « droit de cité, droit d'un habitant d'un pays ». Le citoyen est celui qui est reconnu comme membre d'une cité (aujourd'hui d'un État). La citoyenneté comporte des droits civils et politiques et des devoirs civiques définissant le rôle du citoyen dans la cité et face aux institutions.
clan -  Groupement de familles autour d'un même chef. Ces familles ont généralement un ancêtre commun soit du point de vue du père, soit du point de vue de la mère.
CNUR -  Commission nationale pour l’Unité et la Réconciliation est une institution créée par le gouvernement du Rwanda en 1999 afin de planifier et d’organiser le processus de réconciliation et d’unité nationale basé sur la réhabilitation de l'identité rwandaise et la promotion des valeurs de la paix et de la tolérance.
Conférence de Berlin -  Convoquée en 1884 par le chancelier allemand Bismarck, cette conférence a réuni 13 pays européens et les États-Unis avec pour objectif de mettre fin aux conflits liés à l’occupation des territoires africains. On y a fixé les modalités d’occupation et de partage de ce continent et décidé la libre circulation des navires marchands sur ses fleuves. Cette conférence a procédé à la division de l’Afrique sur papier sans tenir compte de la réalité sur le terrain, en établissant des frontières artificielles qui continuent à créer des tensions entre les pays africains. Suite à la Conférence de Berlin, le Congo a été attribué au roi Léopold II à titre de propriété privée. Le Ruanda-Urundi a, lui, été octroyé à l’Empire allemand.
Convention sur le génocide  -  En 1948, l'Assemblée générale des Nations unies a adopté une convention pour la prévention et la répression du crime de génocide. Dans cette convention sont qualifiés de génocide les actes suivants, commis dans l'intention de détruire, en tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux : atteintes volontaires à la vie, à l'intégrité physique ou psychique, la soumission à des conditions d'existence mettant en péril la vie du groupe, les entraves aux naissances et les transferts forcés d'enfants qui visent à un tel but.
cosmopolite -  Du grec kosmopolitês signifiant « citoyen du monde ». Si le mot est originaire de la Grèce antique, l’idée de citoyenneté mondiale est reprise au XVIIIe siècle par les penseurs des Lumières. Cosmopolite désigne alors « celui qui se considère comme citoyen de l’univers sans s’attacher à aucune patrie » et, par extension, « celui qui vit tantôt dans un pays, tantôt dans l’autre et qui adopte facilement les usages de divers pays. »
crise du Biafra  -  Conflit armé qui a eu lieu au Nigéria du 1967 à 1970. La crise commence avec la sécession de la région orientale du Nigeria, autoproclamée République du Biafra. S’ensuit une guerre entre le nouvel État et le gouvernement nigérian qui instaure un blocus terrestre et maritime du Biafra. La région est plongée dans une famine qui entraînera un nombre important de morts. Largement médiatisée en Occident, la crise du Biafra constitue un tournant dans les relations entre les médias et l’aide humanitaire, celle-ci prônant le tapage médiatique comme moyen de venir en aide aux victimes. Dans la foulée sera créée l'ONG Médecins sans frontières en 1971.
démocratie -  Du grec dêmos « le peuple » et kratos « le pouvoir ». Une démocratie est un régime politique au sein duquel le pouvoir est détenu par le peuple (principe de souveraineté des citoyens), sans distinction liée à la naissance, la fortune, etc. (principe d’égalité). En règle générale, les démocraties sont indirectes ou représentatives. Le pouvoir s'exerce alors par l'intermédiaire de représentants désignés lors d'élections au suffrage universel.
dépêches d’agence  -  Information brève émanant d'une agence de presse ou d'un correspondant, transmise aux organes de presse (journaux, radios, télévisions) qui peuvent reprendre le contenu in extenso sans devoir nécessairement citer la source.
désinformation -  Utilisation de techniques de l’information pour cacher ou travestir les faits avec pour objectif de manipuler l’opinion publique. C’est une action délibérée et programmée.
diaspora -  Mot d’origine grecque désignant la dispersion d'une communauté ou d'un peuple à travers le monde. Par extension, le terme désigne aussi l'ensemble des membres d'une communauté dispersés dans plusieurs pays.
discrimination -  La discrimination est l’action qui consiste à isoler ou à traiter différemment certains individus ou l’ensemble d’un groupe par rapport aux autres. Les préjugés et stéréotypes peuvent entraîner des discriminations. Il s’agit du refus arbitraire d’accorder les mêmes droits ou privilèges et un traitement équitable pour tous dans un domaine donné. On parle de discrimination raciale, discrimination à l’emploi, au logement, etc.
Dix commandements des Bahutu -  Texte de propagande anti-Tutsi, très agressif et explicite, publié dans le journal Kangura en 1993.
droits civils  -  L'expression « droits civils », au pluriel, est utilisée pour désigner l'ensemble des prérogatives attachées à la personne. Il comprend notamment : le droit au respect de la vie privée et familiale, le droit au respect du domicile, au respect de sa correspondance, le droit à l'image, le droit à la liberté et à la sécurité, le droit d'aller et venir, le droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion, le droit à la liberté d'expression, à la liberté de réunion et à la liberté d'association, le droit au mariage et le droit de fonder une famille.
effet CNN -  On parle d’« effet CNN », en science politique notamment, pour évoquer l’influence des médias sur la politique. Il est notamment reproché à l’administration américaine d’être particulièrement poreuse aux gros titres des médias, spécialement depuis l’apparition des chaînes d’information en continu telles que CNN. L’effet serait particulièrement efficace sur les questions de politiques étrangères.
Elie Wiesel  -  Né en 1928 en Roumanie, Elie Wiesel est un écrivain américain issu d’une famille juive. Il a consacré une partie de son œuvre à l'étude de la Shoah dont il est rescapé. Il a reçu le prix Nobel de la Paix en 1986.
Eric Ngarukiye  -  Historien au musée national de Butare, Rwanda.
ethnie -  L’ethnie est un groupement humain qui possède une structure familiale, économique et sociale homogène, et dont l'unité repose sur une communauté de langue, de culture et de conscience de groupe.
ethnocentriste -  Qualifie une tendance à recourir aux schémas de pensée, aux normes et aux valeurs de sa propre société (sa propre culture) pour analyser les autres sociétés.
Filip Reyntjens  -  Constitutionnaliste et politologue belge né en 1950. Il est professeur de droit et de sciences politiques à l'Université d'Anvers. Il est spécialiste de l'Afrique subsaharienne, et notamment du Rwanda. Ses recherches portent principalement sur le droit constitutionnel, les politiques de développement et l'histoire de l'Afrique des grands lacs.
FPR -  Front patriotique rwandais, RPF en anglais, est un mouvement de lutte armée fondé en 1987 avec pour objectif le retour au Rwanda des réfugiés tutsis exilés dans les pays limitrophes. À l’origine du FPR, on trouve l’Alliance rwandaise pour l’Unité nationale dont un certain nombre de membres participèrent à la guérilla de Yoweri Museveni contre Milton Obote en Ouganda. L’armée du FPR mettra fin au génocide et sera victorieuse de la guerre contre l’armée rwandaise. Depuis juillet 1994, le FPR dirigé par Paul Kagame est le parti au pouvoir au Rwanda.
François Mitterrand  -  (1919-1996) 21e président de la République française (1981-1995). Sous sa présidence, la « Françafrique », réseaux d’influences (militaires, économiques et politiques) de la France à l’égard de l’Afrique, s’est beaucoup consolidée. François Mitterrand a notamment été très proche du gouvernement Habyarimana qu’il a soutenu politiquement et militairement.
gacaca -  Tribunaux créés en 2002 afin de désengorger les prisons rwandaises surpeuplées par un nombre important de personnes accusées d’avoir participé au génocide. Ces tribunaux s’inspirent d’une forme de justice traditionnelle destinée à résoudre des querelles communautaires. Basés sur la participation du public, ces tribunaux ont pour objectif de réconcilier les personnes en conflit afin qu’elles puissent cohabiter ensemble en paix. Entre 2002 et 2012, ils ont permis près de deux millions de procès et permis de juger la majorité des accusés de génocide.
génocides -  Du grec genos, genre, espèce, race, et du suffixe cide, venant du latin caedere, tuer, massacrer. Créé en 1944 par le juriste Raphaël Lemkin pour désigner l'extermination systématique des Juifs et des Tziganes par le régime nazi, le terme de génocide désigne un crime contre l'humanité tendant à la destruction totale ou partielle d'un groupe national, ethnique, racial ou religieux. Le terme de génocide a été utilisé pour désigner différentes situations de massacres de masse mais, sur le plan juridique, seuls trois génocides sont reconnus par des instances internationales dépendant de l'ONU : • le génocide des Arméniens commis par l'Empire ottoman en 1915-1916, • le génocide des Juifs et des Tziganes commis par les nazis lors de la Seconde Guerre mondiale, • le génocide des Tutsi du Rwanda, commis par les extrémistes hutus en 1994.
Grégoire Kayibanda -  (1924-1976) Deuxième président de la République du Rwanda. En 1957, il participe à la rédaction du « Manifeste des Bahutu » et, en 1959, il crée le parti Parmehutu qui devient MDR-Parmehutu en 1960 et remporte les élections communales de 1960. Kayibanda sera chargé de former un gouvernement dont il devient le Premier ministre avec Dominique Mbonyumutwa comme président. Il sera élu président de la République en 1961 et sa présidence prendra fin en 1973 suite au coup d’État de Juvénal Habyarimana.
Gustav Adolf von Götzen -  (1866-1910) Officier allemand et explorateur pour le compte de l’Empire allemand, il fut le premier Européen à traverser le Rwanda dans toute sa longueur. Il y parvint en 1894 et fut reçu par le roi Kigeri IV Rwabugiri.
hypothèse hamitique -  Les hamites ou chamites sont, selon l’Ancien Testament, les descendants de Ham (Cham), le fils de Noé. D’après une théorie sur les races du 19e siècle, certaines populations de l’Afrique du Nord et de la Corne de l’Afrique faisaient partie de cette race des hamites, sous-groupe de la race caucasienne, considérés comme supérieurs aux autres populations noires de l’Afrique subsaharienne. Les Tutsi seront catégorisés par les colonisateurs comme appartenant à cette race.
Juvénal Habyarimana -  (1937-1994) Président de la deuxième République du Rwanda. Il prit le pouvoir en 1973, suite à un coup d’État militaire contre Grégoire Kayibanda. À la tête du parti MRND, il gouverna le pays sans partage du pouvoir jusqu’en 1991 où il fut poussé à accepter le multipartisme. Il trouva la mort dans un attentat contre son avion le 6 avril 1994, au-dessus de l‘aéroport de Kigali.
Kangura -  Journal de propagande créé en 1991 par des extrémistes hutus. Sous la direction de Ngeze Hassan, Kangura publiera de nombreuses caricatures racistes et plusieurs textes anti-tutsis dont «les dix commandements des Bahutu».
Kigeri IV Rwabugiri -  (mort en 1895) Roi du Ruanda, c’est sous son règne qu’arrivent les premiers explorateurs européens en 1894.
la révolution sociale hutue -  En 1959, suite à l’agression d’un sous-chef hutu, les populations hutues notamment encouragées par l’administration belge et l’Église vont se soulever contre la domination tutsie. Ce mouvement va conduire au massacre de milliers de Tutsi et du départ en exil de milliers d’autres. La révolution sociale marquera également la fin de la monarchie au Rwanda.
Laurent Désiré Kabila -  (1939-2001) Il fut président de la République démocratique du Congo de 1997 jusqu’en 2001. Opposant au régime de Mobutu, il le renverse en 1997, lors de la première Guerre du Congo. Il redonna au pays - rebaptisé Zaïre par Mobutu - le nom de République démocratique du Congo. Assassiné en 2001, son fils, Joseph Kabila, lui succède.
loi de compétence universelle  -  Compétence exercée par un État qui poursuit les auteurs de certains crimes, quel que soit le lieu où le crime a été commis, et sans égard à la nationalité des auteurs ou des victimes.
loi de la proximité journalistique  -  En journalisme, c’est le principe selon lequel un événement aura plus ou moins de l'importance suivant sa proximité avec le public visé (proximité géographique, temporelle, affective ou socioprofessionnelle).
malinformation -  François Heinderyckx, professeur en sciences de la Communication définit la « malinformation » comme « la non-conformité de l’information accessible aux besoins et attentes légitimes de chacun ».
Manifeste des Bahutu -  Document rédigé par des intellectuels hutus et publié en 1957 sous le titre original de "Note sur l’aspect social du problème racial indigène au Ruanda ". Adressé au vice-gouverneur général du Rwanda, ce document entendait dénoncer « l’exploitation » dont étaient victimes les Hutu.
Média mensonge  -  Concept créé et utilisé par le journaliste Gérard de Sélys en 1991 dans le dossier Médiamensonges publié dans le Monde diplomatique, il renvoie aux différentes techniques de manipulation de l’opinion publique mise en pratique par les politiques, à travers les médias, notamment pour justifier l’entrée d’un pays en guerre (exemple : les armes de destruction massive en Irak).
médias de la haine  -  Par ce terme, on désigne des organes de presse (écrite, télévisée et parlée) qui, aux mains de pouvoirs extrémistes, ont participé à la manipulation de l’opinion publique en diffusant une propagande haineuse menant à l’exacerbation de tensions nationalistes et communautaires et à l’éclatement de conflits violents et qui sont devenus des « machines à faire tuer » une fois les conflits éclatés. Les cas les plus flagrants sont les médias de l’ex-Yougoslavie avant et pendant la guerre et les médias rwandais avant et pendant le génocide de 1994.
Mémorial Yad Vashem  -  Mémorial israélien établi en 1953 à Jérusalem, en mémoire aux victimes et martyrs de la Shoah.
milices Interahamwe -  Interahamwe signifie «Ceux qui attaquent ensemble». Recrutés parmi la jeune population hutue, les membres de cette milice du MRND furent parmi les principaux exécutants du génocide.
MINUAR -  Mission des Nations unies pour l’Assistance au Rwanda. Mission de maintien de la paix créée par l'ONU en octobre 1993 pour soutenir la réalisation des accords de paix d’Arusha. Dès le début du génocide, sa raison d’être fut remise en cause car il n’y avait plus de paix à maintenir. Cependant, son commandant, le général canadien Roméo Dallaire, refusa de quitter le pays et restera en poste avec une poignée d’hommes et l’ordre de ne pas intervenir, sauf en cas de légitime défense. La MINUAR sera finalement dissoute en mars 1996 Découvrir : J'ai serré la main du Diable
Mobutu -  (1930-1997) Il fut le président du Zaïre (actuelle RDC) de 1965 jusqu’en 1997 lorsqu’il est renversé par Laurent Désiré Kabila. Mobutu, Roi du Zaïre
MRND -  Le Mouvement révolutionnaire national pour le Développement (MRND) est un parti politique créé en 1975 par le président rwandais Habyarimana. Après un changement de constitution en 1978, le MRND devient un parti unique duquel chaque citoyen rwandais devenait membre dès sa naissance. Il restera parti unique jusqu’au multipartisme instauré par une nouvelle constitution en 1991. Le MRND se rebaptise alors Mouvement républicain national pour le Développement et la Démocratie (MRNDD). En 1992, le MRND fonde un « mouvement de jeunesse » : les Interahamwe. En réalité, il s’agit d’une milice dont les membres seront parmi les principaux exécutants du génocide.
Nations unies -  L'Organisation des Nations unies (ONU) est une organisation internationale regroupant presque tous les États de la planète (193 membres en 2014). Ses objectifs visent à faciliter la coopération dans le droit international, la sécurité internationale, le développement économique, le progrès social, les droits de l’homme et la réalisation à terme de la paix mondiale. Elle a été fondée en 1945 après la Seconde Guerre mondiale pour remplacer la Société des Nations.
Opération turquoise -  Intervention militaire organisée par la France et validée par une résolution de l’ONU. Créée avec l’objectif officiel d’assurer une « zone humanitaire sûre » dans l’ouest du Rwanda afin de protéger les populations menacées par le génocide et la guerre, cette opération permettra aux responsables du génocide de pouvoir s’enfuir vers le Zaïre (actuelle RDC) devant l’avancée de l’armée du FPR. Elle a duré du 23 juin au 22 août 1994.
Parmehutu -  Le Parti pour l'émancipation Hutu est un parti politique rwandais fondé par Grégoire Kayibanda en 1959. En 1960, il remporte les premières élections rwandaises. Ce parti sera au pouvoir durant toute la première République et sera dissout en 1973.
Pasteur Bizimungu  -  Né en 1950 dans une famille hutue, il a été le 5e président de la République du Rwanda. Ancien du MRND, il rejoint le FPR en 1990 et devient président de la République après la libération du pays en 1994. Il démissionne en 2000 et en 2001 fonde un mouvement d'opposition, le Parti démocratique pour le renouveau. Accusé de mise en danger de la sécurité de l’État, il sera emprisonné en 2004 puis gracié en 2007.
patronyme -  Du grec patêr « père » et onoma « nom ». Le patronyme est, par opposition à matronyme, le nom de famille transmis par le père.
Paul Kagame -  Né en 1957, il est le 6e président de la République du Rwanda. Leader du FPR dont l’armée a mis fin au génocide des Tutsi en 1994, il est à la tête du pays depuis 2000. En 2010, il est réélu pour la seconde fois avec 93% des voix. Il est l’homme fort du Rwanda : adulé par les uns pour le redressement du pays, haï par les autres pour sa politique autoritaire et son rejet de toute forme d’opposition.
Pères Blancs -  De son nom officiel « Missionnaires d’Afrique », la mission des Pères blancs a été fondée à Maison-Carrée (actuelle El Harrach, Algérie) en 1868 par Mgr Lavigerie, archevêque d’Alger. Les Pères blancs, qui prêtaient notamment le serment d’œuvrer à l’évangélisation de l’Afrique, ont mené d’importants travaux d’ethnographie et de géographie sur le continent africain au tout début du XXe siècle.
politique des quotas -  Institutionnalisée par le gouvernement Habyarimana, la politique des quotas ethniques devait limiter le poids des Tutsi dans l’enseignement, la fonction publique et le secteur privé.
préjugé -  « Juger avant ». Adopter une opinion ou un sentiment négatif à l’égard d’une personne ou d’un groupe sans les connaître. Les préjugés sont fondés sur des stéréotypes, sur des idées préconçues.
Primo Levi  -  Né le 31 juillet 1919 et mort en 1987 à Turin, Primo Levi est un écrivain italien ainsi que l'un des plus célèbres survivants de la Shoah. Juif italien, docteur en chimie, il devint écrivain afin de montrer, transmettre et expliciter son expérience concentrationnaire dans le camp d'Auschwitz, où il fut emprisonné au cours de l'année 1944 (Si c’est un homme).
propagande -  Action systématique exercée sur l'opinion pour lui faire accepter certaines idées ou doctrines, notamment dans le domaine politique ou social.
race -  Catégorie de classement de l'espèce humaine selon des critères morphologiques ou culturels. Ces catégorisations ont été à la base de diverses pratiques racistes.
Racisme -  Le racisme est un comportement discriminatoire basé sur le mythe de la race. Les personnes racistes croient qu’il existe une hiérarchie entre les groupes humains, basée sur des critères biologiques innés (couleur de peau, forme du visage, etc.). Ils pensent qu’il faut préserver leur propre « race » considérée comme supérieure et dominer celles qu’ils considèrent comme inférieures. La catégorisation, puis la hiérarchisation des groupes humains qui a servi longtemps les théories racistes n’est pourtant pas fiable scientifiquement.
Roméo Dallaire -  lieutenant-général et sénateur canadien, il fut le commandant de la Mission des Nations unies pour l'Assistance au Rwanda (MINUAR) en 1994. Profondément marqué par cette expérience, il a écrit un livre dont un film de fiction et un documentaire ont été tirés : J’ai serré la main du Diable
RTLM -  Radio-Télévision libre des Mille Collines, cette radio privée fut un des instruments de propagande privilégiés des génocidaires. Créée en 1993 par des extrémistes hutus, la RTLM appela à la haine et au massacre des Tutsi. Un de ses journalistes, d’origine belge, Georges Ruggiu, ainsi que deux de ses fondateurs, Ferdinand Nahimana et Jean Bosco Barayagwiza, ont été condamnés par le TPIR.
Ruanda-Urundi -  A l’époque coloniale, le Rwanda et le Burundi faisaient partie d’un territoire appelé le Ruanda-Urundi. Territoire placé sous tutelle belge en 1923, il faisait autrefois partie de l'Afrique orientale allemande. Les deux territoires seront séparés en 1960 et seront proclamés indépendants en 1962.
Sans-papiers  -  En Belgique, le sans-papier, parfois nommé « clandestin », est un étranger résidant sur notre territoire mais qui, au niveau de son statut juridique, est considéré en situation irrégulière parce qu’il n’est pas porteur des documents requis (ou d’un titre de séjour en règle). Plusieurs cas de figure sont possibles : soit la personne est entrée de façon clandestine sur le territoire et n’avait donc pas de titre de séjour à son arrivée, soit la personne avait des papiers mais son titre de séjour n’est plus valide pour diverses raisons, etc. En savoir plus
sites mémoriaux -  Au Rwanda, les mémoriaux érigés à la mémoire des victimes du génocide se comptent par centaines. Certains sont de simples plaques commémoratives, d’autres de véritables monuments du souvenir témoignant de l’horreur vécue. Beaucoup de ces sites sont des lieux funéraires où sont inhumés les restes des corps des victimes. Les plus connus et plus élaborés sont ceux de Gisozi, Ntarama, Nyamata, Murambi, Bisesero et Nyarubuye.
solution finale  -  La solution finale était le nom donné au plan d’extermination des Juifs et des Tziganes conçu par les nazis et réalisé durant la Seconde Guerre mondiale.
stéréotype -  Le stéréotype est un regard général et simpliste posé sur un groupe de personnes sans tenir compte des différences individuelles. Il s’agit d’une idée, d’une croyance ou d’une image réductrice de la réalité. Même s’il n’est pas toujours négatif (exemple : les Français cuisinent bien, les Belges aiment les frites), le stéréotype reste une généralisation abusive.
TPIR -  Tribunal pénal international pour le Rwanda, créé en 1994 par la résolution 955 du Conseil de sécurité de l’ONU. Il était chargé de poursuivre les personnes responsables ou complices d’actes de génocide et d’autres violations graves du droit international humanitaire commis sur le territoire du Rwanda ou par des citoyens rwandais sur le territoire des États voisins entre le 1er janvier et le 31 décembre 1994. Siégeant à Arusha, ses travaux ont été clôturés en 2012.
Unar -  L’Union nationale rwandaise est un ancien parti politique rwandais créé en 1959. Parti monarchiste, il appela à l’indépendance du pays sous une monarchie constitutionnelle.
Zaïre -  Nom porté par l'actuelle République démocratique du Congo entre 1971 et 1997. L'ancien Congo belge, nommé Zaïre sous la présidence de Mobutu, le pays retrouvera son appellation initiale (RDC) avec l'arrivée au pouvoir de Laurent Désiré Kabila.